Saute...

Un sauteur d'un bord à l'autre

Un proverbe dit : « Saute, et le filet apparaîtra ».

On peut avoir peur de sauter, car on ne sait pas ce qui nous attend en le faisant.
On anticipe le risque de se faire mal ou que des choses terribles nous arrivent !
On voudrait déjà avoir le filet en place pour nous rassurer, non ? Il serait alors tellement plus facile de sauter sachant que le filet est déjà là !

- Avant de quitter une relation malsaine, on voudrait déjà savoir qu’on sera bien après, qu’on ne regrettera pas ou qu’on trouvera un meilleur compagnon.
- Avant d’ouvrir réellement notre cœur à ce nouveau partenaire, on voudrait déjà se sentir aimé et en sécurité, avoir réglé les petites différences qui vont se présenter en cours de route et avoir trouvé une stabilité amoureuse.
- Avant de s’engager véritablement dans un projet d’envergure qui nous tient à cœur, on voudrait déjà en connaître l’issue, savoir avec certitude qu’on va réussir et se préparer pour les embûches qu’on rencontrera sur le chemin.

Avec le filet déjà en place, on n’aurait pas à se confronter au vide ni la chute libre vertigineuse qui l’accompagne. On pourrait rester dans notre zone de confort et ne pas déranger le statu quo familier.

Mais ce besoin de savoir d’avance, de vouloir toujours garder la maîtrise des événements à venir, ainsi que la préoccupation de la survenue de malheurs possibles, peuvent nous garder dans l’inaction et dans des situations qui ne nous conviennent plus. Cela peut freiner le mouvement naturel de notre évolution, tout simplement. On préfère rester dans le connu, même s’il est insatisfaisant.

Et dans la vie, la vraie vie, les choses ne fonctionnent pas comme ça. Quand on ressent un élan intérieur de changement – de relation, de carrière, de style de vie ou autre – c’est toujours une invitation à sortir de notre zone de confort.

Et quand on jette un coup d’œil furtif en bas du précipice avant de sauter dans cette nouvelle aventure, on ne peut pas savoir comment les choses vont se terminer. On ne peut pas voir de filet. Mais ce n’est pas parce qu’on ne voit pas de filet qu’il n’y en a pas.

Il faut aller à la rencontre du vide pour le découvrir.

Ce vide nous fait peur. Je le sais, pour avoir hésité de nombreuses fois sur ses bords avant de me lancer, le cœur palpitant, dans l’inconnu et dans l’inconnaissable.

Mais ce vide est pourtant l’espace qui contient non seulement nos peurs et nos doutes mais aussi notre potentiel créateur, des découvertes fabuleuses et la gamme infinie de résultats possibles pour chaque choix et chaque pas que l’on fait.

C’est aussi là où se trouvent les découvertes et les prises de conscience, les nouvelles expériences enrichissantes, les défis et les récompenses qui constituent notre chemin d’évolution.

C’est à force de rencontrer le vide qu’on apprend, qu’on avance, et qu’on peut être fier de soi, même si au bout du compte les choses ne se terminent pas exactement comme on l’aurait pensé avant de sauter.

Et – nuance importante – c’est aussi dans le vide que la vie vient à notre rencontre, pour rendre possible notre rêve, notre désir ou notre élan de changement. Car toute réalisation est en réalité une création en partenariat : le fruit de la danse entre nous et la vie. C’est dans ce vide que peut se matérialiser ces synchronicités incroyables qui forment la trame de ce filet.

Mais pour vraiment activer ce potentiel de changement et de partenariat, on a besoin de s’engager avec sincérité ! La vie demande de nous un acte de foi, une preuve qui démontre notre courage et notre sérieux.

Cette preuve est le saut dans le vide.

Sauter peut être un acte concret – annoncer notre départ d’un emploi, quitter une relation, entreprendre un nouveau projet, etc. – ou il peut être un engagement intérieur senti et solennel, une déclaration dans l’énergie que nous nous engageons dans un nouveau chemin.

Et voici où le filet entre en ligne de compte.

Car le filet n’apparaît seulement que quand on a déjà sauté et qu’on se retrouve dans le vide. Le filet apparaît quand on ose, quand on sort de notre zone de confort et quand on s’engage réellement sur notre chemin, SANS savoir ce qui va se passer.

Vous avez peut-être déjà vécu ce phénomène de filet dans votre vie, quand un engagement quelconque semble déclencher une suite d’événements imprévus et imprévisibles qui vous soutiennent dans votre nouveau projet. Tout d’un coup, apparaissent de nulle part, des opportunités, des ressources, des personnes inattendues et qui vous aident dans la réalisation de votre projet. C‘est de cela qu’est fait votre filet.

Que les choses soient bien claires ! Il n’est pas ici question de prendre des engagements inconsidérés, ni d’attendre que le ciel fasse tout à votre place après vous être lancé, ni de se lancer dans la mauvaise direction (mais cela fera l’objet d’un autre partage d’opinion). Il ne vous est pas demandé (ni conseillé) non plus de faire un saut kilométrique d’emblée. Vous pouvez commencer par un petit saut puis un plus grand.

En définitive, vous avez le choix. Soit vous restez confortablement dans votre zone de confort et vous passez votre vie sans que rien ne se passe (et il n’y a là aucun jugement de ma part, c’est une expérience comme une autre), soit vous vous lancez dans le vide pour éprouver ce que c’est de se sentir vivre pleinement.